De l’or dans nos dents

dent orL’or a su trouver sa place dans l’art dentaire, utilisé à la fois dans un but esthétique, il a avant tout des propriétés médicales. Des prothèses aux implants, l’or apparaît comme un matériau de choix.

La prothèse dentaire se composait de dents humaines reliées par un fil d’or jusqu’au XVIIIe siècle.

Le dentiste Aguilhon de Sarran en 1884 a l’idée d’appliquer des blocs d’or cimentés dans une cavité, c’est ce que appelle un inlay ou une incrustation en or coulé. La technique est la suivante : une empreinte de la dentition est prise à la cire, puis cette cire est mise dans un revêtement de plâtre et de talc, on met de l’or fondu à 22 carats dans le moule obtenu. O. Sölbrig remettra quelques années plus tard cette technique au goût du jour.

L’or est utilisé également dans l’art dentaire pour faire des couronnes et des bridges. La venue de l’or dans la dentisterie est en partie due à la technique de la couronne à bague, on utilise donc des alliages à base d’or à 20 carats et pour des raisons esthétiques on masque les parties métalliques qui peuvent être visibles, avec de la céramique.

prothese orUn alliage d’or en dentisterie peut avoir une durée de vie de 20 ans dans le milieu buccal, ce qui paraît un bon investissement sachant que les autres matériaux se dégradent plus vite.

Aujourd’hui de nombreuses formes d’alliages existent, il en existent plus de 1000 sur le marché dentaire, la plupart son plus économiques. On utilise alors la porcelaine, la céramique ou les implants amalgames, afin de donner une apparence plus esthétique qui s’apparente davantage à la couleur des dents.

Si vous avez d’anciennes couronnes, des inlays ou des bridges en or, les entreprises de rachat d’or comme Orpostal vous les reprennent, vous pouvez ainsi récupérer de l’argent sur vos dents en or inutilisables.

Add a Comment

Your email address will not be published.