L’or colloïdal

Situé dans de l’eau ou du gel, l’or colloïdal est une suspension de monoparticules d’or dans un milieu fluide. On parle de colloïde pour désigner les particules très fines qui ne se dissolvent pas dans une solution. On obtient une variété d’or colloïdal en mettant en réaction de l’or avec de l’étain ce qui va donner un couleur pourpre à la solution.

Mais à quoi sert l’or colloïdal ?

On l’utilise l’or colloïdal en oligothérapie dans le traitement contre l’hépatite C par exemple. En effet, il a la propriété de tuer les bactéries, les virus et autres organismes microbiologiques. Il faut savoir cependant que l’or colloïdal n’est pas un médicament contre l’hépatite C, mais est un moyen de prévention permettant de limiter la progression du virus et de renforcer les défenses immunitaires. Il est également utilisé pour aider à prévenir contre les infections oculaires. En dermatologie on utilise l’or colloïdal pour assouplir et rendre plus ferme la peau, il réduit les rides et ralentit le processus de vieillissement car il pénètre facilement dans la peau. Ainsi, des marques cosmétologiques proposent des produits sous forme de lait, de sérum ou de crème à base de particules d’or en suspension.

Le chimiste allemand Andreas Cassius a mis au point le « pourpre de Cassius », c’est-à-dire l’obtention d’une couleur pourpre par la réaction chimique du trichlorure d’or et de l’étain, dont les particules peuvent se dissoudre dans le verre fondu ou le cristal donnant ainsi une couleur rosée ou rouge rubis à la matière. Seulement cette technique était déjà utilisée par les égyptiens et les chinois dans la réalisation de la porcelaine et de la céramique, ainsi que pour faire des vitraux.

L’or colloïdal est donc une drôle de composition chimique dont on use ses diverses qualités, aussi bien en médecine que dans le domaine de la création.

 

Source image : http://shop(dot)ebay.fr/Soins-du-Visage-/105129/i.html

Add a Comment

Your email address will not be published.