L’or dans les religions

or-dans-religionL’or a toujours été associé au divin dans plusieurs religions qui pourtant n’avaient aucune relation. L’or par ses propriétés est le symbole du divin ou des divinités par excellence dans la majorité des religions. L’or est inaltérable. Le temps n’a presque aucune empreinte sur lui. C’est pourquoi l’or peut être associé à l’immortalité dans la plupart des religions. Sa matière mais aussi sa couleur jaune dorée lui donne une aura particulière.

Dans l’Antiquité, dans la religion égyptienne, l’or avait des propriétés divines et faisait référence à la chair des dieux. L’or était aussi employé dans la création des masques funéraires qui fixaient à jamais le visage du pharaon mort et l’identifiait aux étoiles. Par exemple, le masque d’or de Toutânkhamon, retrouvé dans son tombeau de la vallée des rois a été fabriqué à partir de 11 kg d’or massif. Une tonne d’or pur avait aor-religionussi été découvert dans son tombeau.

En Thaïlande, à Bangkok, le Bouddha d’or de 3 mètres de hauteur est fait à partir de 5,5 tonnes d’or ce qui en fait la plus importante statue en or massif du monde. Au Temple de Jérusalem, l’or est utilisé dans de nombreux objets de la religion juive: coupes, menorah, arches… Dans le Nouveau Testament de la religion chrétienne, les mages apportent de l’or à Jésus. Dans les religions juives et chrétiennes, l’or est un métal qui accentue la divinité.

L’or est aussi présent dans l’art religieux. C’est pourquoi les saints et les anges ont souvent au-dessus de leurs têtes, un nimbe, ce disque de lumière, de couleur or. L’or est le métal symbolique de la lumière de la lumière de Dieu pour diverses religions.

Dans la religion Hindouiste, en Inde, Lakshmi, une déesse est liée à l’or. Lakshmi est la déesse de la richesse, de l’économie et de l’or dans la religion hindouiste. Elle est représentée avec des milliers de pièces d’or qui ruissellent de ses mains pour tomber dans des jars d’or. Cette déesse est même célébrée au mois de mars et les religieux Hindouistes portent de l’or en son honneur.

Sources Photos: Looli (1), Pierre Pouliquin(2)

 

Add a Comment

Your email address will not be published.