Vente d’or : gare à l’escroquerie !

escroc-vente-orPériode de crise financière oblige, l’or est devenu une valeur refuge, nombreuses sont les entreprises qui profitent de ce marché. Certaines ne sont pas très transparentes.

Un habitant de Cazères avoue avoir été escroqué par un acheteur, qui à première vu paraissait de confiance. En échange de l’or, l’acheteur a donné un chèque  de 183,80 euros. Malheureusement ce chèque a été rejeté une dizaine de jours plus tard.

Il est arrivé la même chose à une personne âgée qui a perdu 1 200 euros.

 

Vendre son or en étant vigilant

Il convient donc d’être vigilant lorsqu’on vend son or.

Pour éviter les pièges, il faut respecter certaines règles. Ainsi il faut se renseigner sur la fiabilité de la société qui rachète l’or, faire confiance à celles qui une ancienneté. Par exemple, Orpostal bénéficie d’une ancienneté de plus de deux ans et plus de 100 000 personnes à travers l’Europe lui font confiance.

L’acheteur doit demander à celui qui vend son or une pièce d’identité et faire une facture avec son adresse. De plus, un livre de police doit être tenu sur lequel figure le nom du vendeur, le numéro de facture ainsi que le numéro de la pièce d’identité.

L’acheteur peut à n’importe quel moment demander à le voir.

Cet or est revendu pour être refondu et refaire des bijoux, il est ainsi recyclé et permet au vendeur d’obtenir de l’argent assez rapidement.

Combien de temps va encore durer ce phénomène ? Certes le prix de l’or ne cesse d’augmenter mais un jour les vendeurs d’or n’auront  sûrement plus de bijoux ou d’objets en or à vendre.

vendeur-d-or

source image: getty image

 

Add a Comment

Your email address will not be published.