Sécurité des bijouteries

securite bijouterieLa sécurité des bijouteries laissent à désirer!  Le cours de l’or ayant augmenté, elles subissent de nombreuses attaques.

Pourquoi la sécurité des bijouteries est remises en questions

La sécurité des bijouteries n’est pas à proprement remises en question. Le fait est que les bijouteries ne sont plus vraiment sûr car pour les braqueurs, s’est une cible de choix. En effet, l’or des bijoux peut être fondu ce qui facilite le fait qu’il ne soit pas identifiable. De plus, les bijouteries sont réputées moins sécurisées que les banques et la valeur des biens que l on peut emporter et sure.

Bilan de l’année 2011

En 2011, l’augmentation du cours de l’or a remis en question la sécurité des bijouteries. Il ne fait pas bon d’être bijoutier en ce moment. Pour les neufs premiers mois de 2011 on atteint 265 braquages en France soit pour un an une moyenne de 354 braquages. Presque un par jour. En comparaison, le service comme Or Postal n’ont jamais eu aucun problème et la sécurité est drastique. L’augmentation des attaques à main armée est de 33% par rapport à 2010.

 

braquage bijouterie

Tendance actuelle

La sécurité des bijouteries devraient être augmenter, car les braquages ne sont pas près de baisser avec plus de personnes au chômage et un prix de l or à son maximum. .  C’est dans ce contexte que Claude Guéant a souhaité, en fin de novembre dernier, de renforcer la sécurité des bijouteries. Cela montre bien à quel point on en est arrivé. Cette décision de trouver une solution sur la sécurité s’est déroulé suite au meurtre d’un bijoutier à Cannes le 26 novembre.

 

En conclusion, bien que de nombreux malfaiteurs soient vraisemblablement retrouvés, la sécurité des bijouteries et autres comptoirs laissent à désirer. Braquages et violences font comme nous le montre partie du quotidien. Ce n’est ni bien pour les clients mais aussi pour les bijoutiers qui sont les premières victimes de cette hausse de violence. Il faut espérer que les bijoutiers profitent de la hausse de l’or pour financer la sécurité des bijouteries.

 

Sources images: Getty images

Add a Comment

Your email address will not be published.