L’or de Toulouse

or-toulouseL’or de Toulouse est un récit dont le statut historique n’est pas établi. L’or de Toulouse, un butin constitué d’objets d’or, proviendrait d’un pillage du sanctuaire d’Apollon de Delphes, lors de la Grande expédition celtique en l’an 279 av. J.-C.

Une partie du peuple celte des Volques Tectosages, les Tolosates, aurait rapporté cet or à Toulouse. Lors de la prise de Delphes, le chef des celtes, Brennos, aurait été blessé mortellement par l’intervention divine d’Apollon. L’autre partie des troupes celtes se serait enfuie en Anatolie où elle aurait fondé la Galatie.

Cet or de Toulouse, environ 70 tonnes, était soi-disant maudit à cause de sa provenance sacrilège, dont se serait emparé en l’an 105 av. J.-Cor-légende-toulouse. le proconsul romain Quintus Servilius Caepio pour le rapporter à Rome. Pendant le transfert, une partie de cet or disparaît et Caepio est accusé de l’avoir volé. D’après la version officielle, la caravane aurait été attaquée par des brigands entre Toulouse et Marseille. Mais selon les accusations portées plus tard contre Cépion, c’est lui qui aurait payé des maraudeurs pour s’emparer de l’or.

Caepio fut expulsé du Sénat et on lui retira sa citoyenneté romaine. Il fut condamné à l’exil à Smyrne, où il mourra. Le nom de Cépion est par la suite devenu synonyme de malhonnête et d’incapable. La disgrâce marqua tellement les esprits qu’on en fit une légende selon laquelle l’or de Toulouse porterait malheur. L’or, considéré comme maudit, fut jeté dans un lac, près d’un temple, à Toulouse.

Personne ne sait aujourd’hui ce qu’est devenu ce trésor. Cependant d’immenses quantités d’or auraient été retrouvées dans les lacs sacrés du quartier du Busca à Toulouse ou dans le lac de Vieille-Toulouse. Dans la belle ville de Toulouse, cette légende en or est toujours très vivante.

Sources Photos: Bogenfreund (1), Wikipedia (2)

 

Add a Comment

Your email address will not be published.