Le crâne d’or

crane orNon nous ne sommes pas dans Indiana Jones à la conquête du crane d’or, et pourtant l’artiste londonien a eu cette idée en 2007 de recouvrir un crâne à taille humaine d’or blanc et de diamants, œuvre qu’il a intitulé For the Love of God (Pour l’amour de Dieu). Damien Hirst a conçu cette œuvre qui vaut de l’or étant donné que deux acheteurs étaient intéressés pour le racheter à 100 millions de dollars (soit 74 millions d’euros). Il y a exactement sur ce crâne d’or, 8601 diamants et les coûts de fabrication se sont élevés à plus de 20 millions de dollars.

Damien Hirst s’est également lancé dans une œuvre intitulée le Veau d’or, représentant un animal avec des cornes et les sabots en or 18 carats conservé dans du formol, œuvre qu’il a réussi à vendre 10,3 millions de livres. Le crâne d’or et de diamants est pour l’artiste une réflexion sur la vanité de la vie. Cette œuvre en or blanc et diamants créé la polémique à cause de son prix de fabrication mais également son prix d’achat.

Une autre polémique a également prit forme, lorsque Damien Hitch a présenté son veau d'orœuvre For Heaven’s sake, qui cette fois-ci montre le crâne d’un nouveau-né de moins de deux semaines, orné d’or blanc et de 8 000 diamants blancs et roses. Ce crâne en or daterait du XIXe siècle et faisait parti de la collection de restes humains de l’époque victorienne que Damien Hirst a acquis. En dehors du prix de vente de cette œuvre, 60 millions d’euros, des associations familiales se sont insurgées contre cette œuvre, argumentant que ce crâne d’enfant fait d’or et de diamants est une offense pour les familles ayant perdu un enfant.

En parallèle à ces crânes d’or, l’artiste fasciné par le thème de la mort, met en scène des animaux tels qu’un requin, un mouton et une vache disséqués en formaldéhyde ou conservés dans du formol.

Source image : (1) Cavalleto, (2) cirox.

Add a Comment

Your email address will not be published.