L’or du Rhin

l or du RhinL’or du Rhin (Das Rheingold) est un opéra de Richard Wagner et constitue le prologue de L’anneau de Nibelung (Der Ring des Nibelungen). La première représentation de l’Or du Rhin s’est déroulée en 1869 au théâtre national de la cour de Munich.

Il s’agit d’une tétralogie inspirée de la mythologie germanique qui a été jouée dans on intégralité en 1876. L’Or du Rhin est le plus proche de cette mythologie, avec des dieux, de déesses, des géants et des nains. L’opéra se compose de la manière suivante : Wagner commence par la narration sur la mort de Siegfried (Le Crépuscule des Dieux), puis il remonte à la jeunesse du héros dans Siegfried, la Walkyrie, le troisième volet décrit l’amour entre les jumeaux Siegmund et Sieglinde. L’Or du Rhin apparaît comme dernière écriture, il se joue en quatre scènes sans interruption et constitue un cycle musical continu.

Richard Wagner décrit dans l’Or du Rhin ses idées sur le capitalisme entre autre l’exploitation de l’homme par l’homme, l’esclavagisme industriel…

L’or du Rhin est un opéra féerique, il dévoile dans le premier volet l’histoire d’un nain qui s’empare de l’or que les filles du Rhin protègent au fond du Rhin. Dans le deuxième volet, le dieu Wotan convoite l’anneau que le nain Alberich a constitué avec l’or. Ayant promit de donner Freia la déesse de l’amour et de la jeunesse aux dieux Fasolt et Fafner, il regrette ce choix et se lance avec le loge à la recherche de l’anneau en or pour récupérer Freia. Dans le troisième volet, on voit Alberich ayant asservi le reste des nains et leur faisant empiler un énorme monticule d’or. Ayant le possibilité de se transformer en crapaud, en dragon…il se fait tout de même surprendre par Wotan et le loge qui s’emparent de l’anneau et de son or. Enfin dans le dernier volet, Alberich maudit l’anneau, une fois récupéré par les géants ceux-ci s’entre-tuent, alors que les filles du Rhin leur demande de redonner l’or pour rétablir l’harmonie du monde.

Add a Comment

Your email address will not be published.