La règle d’or

règle d orLa règle d’or est une morale appelée également éthique de réciprocité. Depuis le Ve siècle avant Jésus-Christ cette règle d’or est attestée par toutes les cultures et religion. Confucius fait de la règle d’or le fondement de sa pensée, pour lui ce qu’il y a de plus important que le devoir envers les dieux, c’est le devoir envers les hommes.

La règle d’or est une règle de comportement par rapport à autrui que l’on connaît plus souvent par l’expression : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. ». Dans l’histoire de la pensée chrétienne, la règle d’or joue un rôle majeur, car c’est l’expression même de la loi naturelle ou la conscience morale.

La règle d’or implique tolérance et universalisme, car elle suppose le respect d’autrui et s’applique à tout le monde. Ainsi dans une société les hommes doivent suivre la règle d’or pour devenir des hommes de bien et ainsi permettre une société harmonieuse.

confucius orLe principe de Confucius est repris largement par les jésuites qui se font un devoir d’hospitalité et se mettent au service du monde.

Lorsqu’on applique la règle d’or, on se met à la place de l’autre en inversant les rôle, et avec comme finalité de traiter autrui comme on se traite soi-même.

Progressivement, la règle d’or est devenue moins un principe religieux qu’une règle fondamentale. Cependant le plus fervent défenseur de la règle d’or est Luther, allant même jusqu’à proférer qu’il faut préférer l’autre à soi-même. Par opposition à la règle d’or on trouve la loi du Talion, qui est de se venger « œil pour œil, dent pour dent » et de faire subir en mal, la même chose que ce que l’on a subit.

Source image : (2)Guérin Julien

Add a Comment

Your email address will not be published.