Pour les économistes, la bourse est un lieu de rencontre entre l’offre et la demande. La bourse a un rôle économique de première importance. En effet, les entreprises, pour se financer, peuvent emprunter de l’argent ou alors émettre des actions. Si elles décident de prendre la deuxième option, elles ont besoin de trouver des personnes qui achètent leurs action, c’est-à-dire des investisseurs. Et c’est à la bourse qu’elles vont les trouver. La bourse est comme n’importe quel marché où où se, mêlent commerçants, ici l’entreprise (offre), et consommateurs, ici les investisseurs (demande). Lorsqu’une entreprise est cotée en bourse, cela veut dire que sa valeur équivaut à la confrontation du prix proposé par les entreprises et les investisseurs. La valeur de l’action cotée en bourse correspond ainsi à ce prix d’équilibre.

On distingue deux types de bourses : la bourse de commerce, où l’on échange des marchandises, et la bourse de valeurs, où l’on échange des actifs d’entreprises. De plus, la bourse est un lieu d’épargne, car les investisseurs ont une capacité d’épargne positive. Elle permet aussi la gestion du risque, en transférant le risque via des négociations d’actions et des obligations. C’est pour cela qu’on utilise fréquemment les contrats à termes. La bourse permet aussi la liquidité des titres, c’est-à-dire qu’elle assure une capacité à vendre et acheter rapidement les actifs qui y sont cotés sans que cela ai un impact sur les prix. Mais la bourse a aussi un rôle d’indicateur économique. Elle permet d’attribuer une valeur à une entreprise sur un marché.