La banque centrale d’un pays est une institution d’un État ou de l’ensemble d’États qui s’occupe d’appliquer la politique de l’État. Elle possède trois rôles. Tout d’abord, elle est chargée d’assurer l’émission de la monnaie fiduciaire et de contribuer ainsi à fixer les taux d’intérêts. Elle assure le bon fonctionnement des marchés financiers, ainsi que le respect des réglementation du risque des grandes institutions financières. De plus en dernier recours de crise systémique ou risque systémique, elle jour un rôle de banquier. Les rôles et organisations des banques centrales varient d’un pays à l’autre. En effet, elle peut être indépendante des pouvoirs publics, comme par exemple la Banque centrale Européenne (BCE), ou alors en partie comme la Réserve Fédérale des États-Unis qui collabore avec le Conseil Fédéral des Gouverneurs et un réseau de 12 banques à fonds privés. Certaines banques centrales peuvent avoir encore d’autres objectifs comme la réduction du chômage.

Dans l’Union Européenne, la BCE a pour objectif principal la stabilité des prix, alors qu’aux États-Unis, le banque centrale a pour objectifs de conserver un taux d’emploi maximal, des prix stables et des taux d’intérêts peu élevés. Le principal moyen pour stabiliser les prix est la fixation de taux directeurs. La crédibilité d’une banque centrale est basée sur la confiance que les agents économiques ont envers elle. C’est-à-dire si elle saura faire face aux problèmes économiques avec un politique monétaire adaptée. Cette crédibilité demande des années, voir des décennies pour être atteinte.