Un alliage est un mélange d’un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques, qu’il soit un métal ou non. Un métal pur a des qualités relativement faible. Et en général, des métaux plus solides, résistant mieux à l’oxydation, etc. sont utiles. C’est pour cela que l’on fait des alliages, pour augmenter les qualités d’un métal en puisant des caractéristiques dans différents éléments chimiques.

Mais l’alliage ne permet pas uniquement d’améliorer les caractéristiques du métal. En effet il permet aussi de modifier des caractéristiques chimiques du métal en question. L’élément qu’il y a en plus grande quantité est toujours le métal. Il est alors appelé « métal de base ». Les éléments ajoutés venant se greffer sur ce dernier sont les éléments d’alliage ou d’addition. Les éléments non voulus sont appelés impuretés. Sont très souvent utilisés dans l’alliage : le carbone, la fonte, l’acier, le silicium, l’aluminium, le cuivre , le zinc, l’or, l’argent, etc. Contrairement aux idées reçues, il existe des alliages naturels, comme par exemple l’électrum, qui est un alliage d’or et d’argent existant depuis la préhistoire.

Les alliages les plus utilisés sont ceux du fer (acier), du cuivre (bronze, laiton), du plomb, du nickel, du chrome, du titane, de l’aluminium, du zinc. Les alliages les plus légers sont les alliages d’aluminium et de magnésium. L’intérêt des alliages est qu’ils possèdent des propriétés physiques, mécaniques ou chimiques différentes de celles des métaux purs.