L’or rouge

Il y a plusieurs choses que l’on appelle or rouge. Tout d’abord l’or rouge est un alliage d’ or qui est composé de 945 ‰ et de 55 ‰ de cuivre, il prendra alors une légère teinte cuivrée. Le cuivre est également appelé or rouge car il s’agit d’un métal très convoité et il est le troisième métal le plus utilisé au monde après le fer et l’aluminium. L’envolée du cours du cuivre engendre de nombreux vols de ce métal dans les sites industriels par exemple . L’or rouge est également employé pour désigner le safran, qui a un prix élevé du fait de la difficulté de son extraction, ainsi pour 0,45kg de safran cela exige la récolte d’environ 50 000 fleurs, il s’agit alors d’une épice rare qui vaut de l’or. On parle d’or rouge pour désigner le corail rouge de Méditerranée. En effet, cet or rouge a une valeur marchande très élevé car on utilise la partie calcaire en joaillerie. Cet engouement provoque une véritable ruée vers l’or rouge avec une pêche qui n’est plus de l’ordre du raisonnable mais du pillage. Le corail rouge s’élève au prix de 1 500 euros le kilogramme et il n’y a aucune législation en France pour en limiter la pêche. Un autre or rouge se trouve dans la mer, il s’agit du thon rouge dont la pêche se fait au delà des quotas autorisés bien qu’il y ai des pressions des associations écologiques. Le thon rouge vaut tellement de l’or que les japonnais n’hésitent pas à dépenser des centaines d’euros pour en acheter. Ainsi un thon de 342 kilos a été vendu 298.000 euros, à ce prix là le sushi vaut le prix du menu !
Peut être qu’on peut tout simplement dire que l’or rouge revêt toutes les formes à partir du moment où il devient rare ou cher !

Source image : (1)anelagerqvist, (2) killaee

Add a Comment

Your email address will not be published.