Pour que l’or soit éthique

green gold orUn label a été mis en place afin de contrôler l’exploitation des mines d’or et limiter les risques de pollutions et de dégradation de l’environnement et du paysage. Ce label de certification, l’Oro verde est un label écologique attribué aux exploitations extrayant l’or de manière éthique et écologique. Ainsi, grâce à ce label, la cohabitation entre l’agriculture et l’orpaillage est rendu possible, puisque l’or est extrait sans l’utilisation du mercure.

Les exploitations d’or doivent respecter certains critères pour bénéficier du label Oro verde. Ainsi, par l’extraction aucune perturbation écologique ne doit altérer la zone exploitée. Si celle-ci a déjà été altérée, elle doit retrouver une stabilité écologique dans les 3 ans. Il est interdit d’utiliser le mercure ou le cyanure pour extraire l’or. La couche de sol extrait doit être remplacée, de plus les résidus d’extractions de l’or ne doivent pas excéder la capacité de réhabilitation de l’écosystème. Le système aquatique autour des rivière doit être contrôlé. Dans les forêts, l’activité minière ne doit pas excéder 10% d’un hectare sur des périodes de rotation de deux ans. Toutes les exploitations doivent suivre les règles locales, régionales et nationales.

La premier « bio région » possédant des exploitations d’or sous un label écologique est la région de Choco en Colombie. Reprorpaillage ethiqueenant les gestes des anciens orpailleurs, les familles locales, 194 en tout, passe l’or au tamis, le lave puis le sépare des alluvions grâce à un mélange de plante.

Aujourd’hui 700 familles d’agriculteurs et 4 500 hectares de forêt tropicale sont protégées par ce label Oro verde.

De plus Oro verde, prévient des trafics de blanchiment d’argent qui se font autour de l’or, en négociant avec la Faitrade Labelling Organization, pour créer un label ‘fair mined » (mine équitable) en 2010.



Add a Comment

Your email address will not be published.