Investissement Européen : Est-ce qu’acheter de l’Or est un investissement intelligent ?

Prix-or-InvestissementLes meilleurs investisseurs du monde ne parviennent pas à se mettre d’accord, et à savoir si l’achat d’Or est toujours un investissement sûr et prospère en période économique difficile, ou si c’est dorénavant surestimé, et très peu probable d’offrir un retour aux investisseurs. En réponse à cette indécision, le cours de l’Or durant les 3 derniers mois avant janvier 2013 n’a cessé de faire les montagnes russes. Il y a clairement une manipulation du marché, car les traders recherchent un profit à court terme en prenant avantage de cette indécision du moment dans le marché, pour acheter et vendre de l’Or.
L’Or a toujours été vu comme un achat « sûr », qui offre un retour économique important, et permet aux particuliers de protéger leur richesse pendant les périodes économiques difficiles. L’Or gardera le pouvoir d’achat de l’argent, et offre des retours réguliers mais peu importants, et lors de crises économiques, l’Or est un investissement logique et pratique. Ceci explique la forte augmentation des prix de l’Or de ces 10 à 30 dernières années. La question maintenant est « Est-ce que le cours de l’Or est au sommet ? », « Est-ce que l’Or est maintenant surestimé ? », « Est-ce que nous sommes dans une bonne période pour vendre de l’Or ? »
L’Or n’est pas très intéressant en période de croissance économique, comparé à d’autres formes d’investissements. La question que doivent alors se poser les investisseur est « Est-ce que l’économie globale risque de continuer à s’effondrer, ou est-ce que 2013 est la première année d’une nouvelle ère de croissance économique ?
Considérons tout d’abord les facteurs économiques majeurs :
La zone Euro est toujours prise dans la montagne de dettes de la Grèce, de l’Espagne, du Portugal, de l’Irlande, et de l’Italie, et les futures adhésions de la zone Euro restent incertaines. Si un de ces pays sort de la zone Euro, les répercussions pourraient perpétuer en ébranler l’Europe pendant plusieurs années. Les leaders politiques Européens semblent l’avoir compris, et s’accordent à dire que préserver la zone Euro dans sa forme actuelle et la priorité absolue.

Dirigeons-nous ensuite vers le succès des mesures d’austérités en place dans plusieurs pays européens afin de réduire la dette des Etats. A l’heure actuelle, il n’y a que très peu de preuves positives qui prouve démontrent que cette stratégie marche réellement, et quelques économistes se demandent si l’austérité est le bon moyen pour sortir de la crise économique. Une théorie alternative émergeante propose d’utiliser une hausse de l’investissement du gouvernement dans les infrastructures majeures, comme une manière de stimuler l’économie pour relancer la croissance en ces temps de stagnation. Les leaders politiques européens ont déjà entrepris les mesures pour offrir un support financier et se préparer à parachuter des états membres hors de la zone si nécessaire, via des initiatives telles que le Mécanisme Européen de Stabilité (ESM). De plus, la Banque Européenne centrale a baissé les taux d’intérêts, et donne un trillion d’euros afin de préserver le flux d’échanges d’argents au sein des banques Européennes, donc du progrès a été fait.

En résumé : L’économie Européenne reste fragile, avec des niveaux très bas de croissance économique. Les pays les plus touchés par la dette de l’Etat sont dans leur seconde ou troisième année de mesures d’austérité, et prennent l’argent de leur population. L’Espagne et la Grèce montrent des records de taux de chômages et une détérioration importante des standards de vies pour des millions de personnes, ce qui crée une agitation civile nationale. Aprèsen être venu à tant de mesures d’austérité, il est difficile d’imaginer un nouveau départ politique radical, tant les périodes économiques rudes semblent ne jamais s’arrêter.

Les leaders Européens ont fait des progrès et se sont assurés que les membres de la zone Euro soient le plus épargnés possibles et puissent surmonter les épreuves si un des membres états ne rembourse pas la dette, cependant l’équilibre reste très fragile.
Il y a quelques signes de rétablissement économiques, mais ce sera un long processus. Jusqu’à ce que l’avenir semble plus sûr, toute spéculation du marché des finances peut être vue comme une tentative imprudente, basé sur rien d’autre que de l’optimisme. Le prix des propriétés reste trop élevé pour la plupart des gens, et accompagné de la montée du chômage, ce nombre continuera à augmenter, ce qui pourrait précéder à un futur crash des prix des propriétés.
Un investissement dans l’Or est toujours possible et intelligent, étant donné l’incertitude au sein de l’économie Européenne. Le temps viendra où il faudra trouver d’autres formes d’investissements, mais à mon avis, en 2013, l’Or est une bonne option d’achats. Ma prédiction pour 2013 est que les prix de l’Or resteront à environ 40-43E par gramme.