Etape 2 -Les médailles d’or qui n’étaient pas en or : 9 tricheurs dans l’histoire des jeux olympiques

….PRÉCÉDENT

4. Spiridon Belokas.

 

Lorz ne fut pas le seul marathonien olympique à parcourir plusieurs miles d’une course en voiture, mais au moins il était suffisamment bon tricheur pour prétendre gagner la course. Belokas, d’un autre côté, a parcouru une partie du marathon inaugural d’Athène en calèche, en 1896, mais n’est arrivé qu’en troisième position. Le coureur grec a été disqualifié, privant le pays hôte de rafler une des trois premières places lors de l’épreuve majeure de ces jeux.

 

5. Marion Jones.

Fencer-Boris-Onischenko

L’athlète américaine spécialiste du sprint et du saut en hauteur a été la star des jeux olympiques de Sydney en 2000 après avoir décroché trois médailles d’or et deux médailles de bronze, devenant la première femme à gagner cinq médailles en une seule olympiade. Ses exploits furent toutefois soumis à des soupçons après la révélation que son mari, un lanceur de poids américain, ait été contrôlé positivement aux stéroïdes. Jones a démenti avec véhémence faire usage de stimulateurs de performance. En 2007, Jones a reconnu avoir utilisé des stéroïdes avant les jeux olympiques de Sydney et elle a écopé d’une peine de six mois pour mensonge aux enquêteurs fédéraux. Sa médaille d’or lui a été retirée.

 

6. Boris Onischenko.

 

C’est une histoire de magouilles de haute technologie digne d’un roman d’espionnage de la Guerre Froide qui a vu Onischenko, un coureur soviet de pentathlon moderne et colonel du KGB, évincé des jeux de Montréal en 1976. Onischenko, qui avait déjà gagné deux médailles olympiques, a truqué son épée d’escrime pour enregistrer à tort une touche à chaque fois qu’il appuyait sur le bouton dissimulé dans le manche. La tromperie a été déjouée lorsque le tableau de points a affiché une touche alors que le capitaine Britannique Jim Fox se reculait et n’avait très clairement pas été atteint par l’épée de son adversaire. Les officiels ont examiné l’épée et ont découvert l’appareil caché.

Etape 3: Pour en savoir plus