De l or breton

image satelliteDe l’or breton

C’est suite à des investigations scientifiques satellitaires que l’on peut affirmer aujourd’hui que la Bretagne est une zone aurifère. Il est donc fortement possible de parler d’or breton. Ainsi grâce à ces données satellitaires, pas moins de 17000 linéaments indiquant la présence des failles ont pu être détectés contenant de l’or breton. Selon cette même étude, les gisements aurifères se situeraient à l’intersection de deux orientations Nord 50-70° Est et Nord 90-120° Est et si vous désirez partir á la quête de gisement d’or breton, armé de votre détecteur de métaux précieux favoris, il vous est conseillé de vous rendre á l’intersection de ces zones d’orientation qui possèdent une grande densité de faille riche en or breton. Il ne s’agit pas moins de 11 sites d’or breton qui ont été identifiés sur un territoire s’étalant sur plus d’une dizaine de milliers de kilomètres carrés.

Détection de l’or breton

De nombreuses études sur le terrain ont ensuite été exécutées sur les onze différents secteurs d’or breton localisés par satellite. Les informations géologiques indiquent des valeurs sur la datation et les propriétés physiques des différentes pièces. L’information géophysique indique des mesures de l’intensité de la pesanteur qui permettent d’établir une distinction entre quatre différents groupes dont la probabilité est d’ordre décroissante. Un site sur les onze déterminés par satellite a fait l’objet de nombreuses études géochimiques et les résultats ont attestés de la présence d’or breton sur ce site. Pour le moment aucun engagement d’exploitation n’a encore été validé.

Des études scientifiques élaborées sur l’or breton

L’étude a été menée par le bureau de recherches géologiques et minières (BGRM) au sud de la Bretagne. Ainsi les données ont permis d’identifier les zones aurifères, des données résultant d’un travail de long haleine et riche par la diversité de ses méthodes de prospection employées. Cette sélection multicritères s’est appuyée pour ce projet de recherche sur le domaine de la géophysique, géologie mais aussi celui de la télédétection. De plus ces recherches se sont déployées dans une région dont le massif armoricain est érodé par le temps. Un logiciel de recherche « Synergis » y a même été conçu et savamment élaboré, concernant le traitement des données informatiques à propos de l’or breton dont les résultats cartographiques, géologiques et satellitaires.Si les gisements d’or breton vous préoccupent moins que l’échange de vos vieux bijoux en or contre de l’argent, faites appel à Or postal.

or brut

Source images : Getty Images

 

 

 

Add a Comment

Your email address will not be published.