Un bijoutier se souvient de ses biens dérobés

un bijoutier se souvient de ses biens derobes

Un bijoutier qui a de la mémoire !

Fin 2009, un bijoutier de la banlieue ruthénoise est victime d’un cambriolage. Le bijoutier porte plainte mais l’affaire n’aboutit pas. Notre bijoutier doit donc se résigner à ne jamais retrouver ses bijoux. Malgré ce malheureux évènement, notre bijoutier garde précieusement en tête tous les objets qui lui ont été dérobés.

Ce n’est que tout récemment qu’un homme se présente à la bijouterie, seconde boutique de notre bijoutier orfèvre située dans une galerie marchande afin d’établir une commande très spécifique, faire fondre trois alliances pour n’en faire qu’un seul bijou en or massif prétendant qu’il s’agit de l’alliance de sa future épouse. Le commerçant bijoutier reconnait alors immédiatement trois alliances dérobés trois ans auparavant et fait mine de ne rien savoir. Stupéfait, le bijoutier établit la commande des biens recélés et contacte immédiatement les services de police. Les services de l’ordre organisent une stratégie afin d’interpeller le malheureux client d’une trentaine d’année et hypothétique receleurs.

Prétextant que la commande est prête, le bijoutier contacte le client. Le suspect est directement placé en garde á vue au commissariat de police et parallèlement la BSU (brigade de sûreté urbaine) établit une perquisition au domicile du suspect où deux autres bagues identifiés comme appartenant au bijoutier sont retrouvés. La supposée épouse, compagne du suspect et également placée en garde à vue pour complicité du recel. Le couple avoue les faits en reconnaissant le recel chez le bijoutier mais s’acharne à nier leur participation au cambriolage datant de 2009. Le mari et sa compagne âgés tous les deux d’une trentaine d’année sont libérés et invités à comparaître au tribunal correctionnel de Rodez où ils y seront jugés pour recel et récidive pour le mari.

Un ami cambriole ses amis et se fait identifier par un bijoutier

Cette histoire nous rappelle également un autre cambriolage qui s’est déroulé en Janvier dernier. Rappelons les faits … Lors d’un dîner, un jeune couple convie leur ami á souper en toute insouciance et confiance. L’ami en question se représente au domicile le samedi soir en y pénétrant cette fois ci par effraction en forçant les portes de la cuisine. Le jeune homme dérobe sans culpabilité de nombreux bijoux et un crucifix en or sur place. Le couple contacte de suite les services de police pour relater les faits ignorant que l’ami en question puisse être éventuellement mis en cause dans le dans le vol. Une empreinte de l’ami est alors tout naturellement prélevée par la police mais elle ne met pas en cause l’action du jeune garçon ayant dîné avec ses amis la veille, il était logique de retrouver ses empreintes.

C’est en se rendant dans plusieurs bijouterie de la ville que la police parvient à mettre la main sur les objets dérobés mis en vente. Le bijoutier dénonce le vendeur qui étant lui est impliqué dans l’affaire pour y avoir obtenu 520 euros sur les biens volés. Le vendeur en question était bien l’ami du jeune couple. Il est actuellement inculpé pour le vol par effraction ne pouvant nier les faits et étant clairement identifié par le bijoutier et devra se présenter en Mars prochain à la barre du tribunal correctionnel.

un bijoutier se souvient de ses biens derobes

Source Images : La boutique bijouterie les lilas

Add a Comment

Your email address will not be published.